vendredi 26 juillet 2013

En avant, calme et droit!



Un évènement qui commence à dater en guise d'article? J'ai une bonne et simple raison : les chevaux. Bonne et Simple, car c'est ma plus grande passion, donc si je dois utiliser tout mon temps la dedans, je n'hésite pas longtemps (!). De cette passion est née mon amour pour le travail de Bartabas. Peu sont ceux qui ne connaissent pas son nom. Cela dit, je résumerai ce personnage haut en couleurs par un artiste et dresseur de chevaux hors pair. Il a crée le théâtre équestre Zingaro et l'Académie du spectacle équestre de Versailles. J'aime beaucoup son travail dans le respect des chevaux, dans la poésie transmise, la puissance de l'esthétisme poussée à son paroxisme, et aussi son personnage. Une forte personnalité, qui a de la gueule, un franc parler et une vision du monde qui me parle. 

Pour mon plus grand bonheur, Bartabas et son Académie ont décidé de s'installer à la Villette pour leur spectacle respectif, Bartabas improvise avec...(différents artistes) et We Were Horses en collaboration avec la célèbre chorégraphe Carolyn Carlson. Du lourd et du beau et de la proximité car chaque matin, le public était invité à assister aux reprises de l'Académie. Quel bonheur de retrouver l'odeur des écuries, le bruit des sabots battant le pavé et les claquements de langue des écuyers à deux pas de chez soi.
Entre boulot et chevaux, ma tête était bien loin de mes livres de cuisine. Et je ne parle pas de la ligne des écuyères qui a mis bien mal à l'aise ma gourmandise légendaire. Qui a dit Carlos sort de ce corps? J'ai donc vu Bartabas poussant un petit coup de gueule, un écuyer me sourire (Ohhh, il est pas mal en plus! YES), l'élite équestre qui n'en reste pas moins humaine et attachante, un tact et une utilisation des aides quasi-indécelables. Je n'ai perdu aucune miette de cet évènement, ce qui m'a permis d'apprivoiser mes objectifs Leica et Angénieux. Que du bon, j'adore ces moments-là.

J'ai donc assisté à chaque Matinale de l'Académie Équestre de Versailles possible, à la dernière de We were horses et à Bartabas improvises avec... le violoncelliste Jean-Guihen Queyras. Vu le nombre de photos (aucune des spectacles, interdiction et fascination obligent!), c'est normal que j'ai du mal à pondre cet article! Le plus dur étant le tri. Du coup, pour me faciliter la tâche et trancher une bonne fois pour toutes, je vous présente les matinales en mettant à l'honneur les écuyers.

Et on ne m'ôtera pas de l'esprit, qu'un homme à cheval, c'est terriblement sexy...même pied à terre!

Ma petite préférence : Emmanuel Dardenne et son étalon Géricault
Laure Guillaume
Emmanuelle Santini
 Anna Kozlovskaya
Mily Tallet
Adrien Samson
Charlotte Tura-Dubois
Coline Le Clainche
Jeanne Linguinou
Ici j'ai un petit doute : Séverine Deperrois

Je vous livrerai mes impressions un peu plus tard.

1 commentaire: